Si vous avez manqué :
0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Les Insupportables vous ont présenté le
FestivalManké 2011
Festival parallèle de musique contemporaine

"Pour une poignée de dollars"
10, 12 et 19 novembre, Nice.


Tel un diable hautain, c’est planqué entre le sommet du G20 de Cannes et le Manca niçois annuel que le Festival Manké a bataillé cette année pour conserver son Triple-A. Une dixième édition - déjà ! - qui a offert une riche mixture (dé)mondialisée, mettant en lumière encore et toujours la marge et les avant-gardes. En trois lieux, trois dates, trois événements, de concerts en performances et de lectures en diffusions, c'est un tourbillonnant triangle des Bermudes qui s’est brièvement ouvert au cœur de la Riviera.

Tout d’abord, comme une manière de commencement, Guignol’s band (Bataillard + Brandi + Everart) a déroulé un plateau-débat en déliquescence à la librairie Masséna, célébrant la part des anges de « La… Culture » entre jingles tordus de Rosanis et textes crashés de Serrano. Ensuite, Vladimir Poutine et ses invités ont lancé une après-midi de stars sur la scène de l’auditorium de la BMVR, avec un classieux récital Satie griffé Busonera & Volto, un film sombre de René Clair re-tuné par David Christoffel, la mise à jour gréco-sicilienne en forme de djase de Golem Dartha, une performance dansée et chantée de Michelle Morel sur fond de "paysage d'exopotamie", composé par Fabien de Chavanes, le petit bal perdu du grand Gilbert Trem et un incunable de Joseph Green revisité par une improvisation de Provoko al frakaso… On cherche encore le raton-laveur mais, à en croire certains spécialistes autorisés, si on a moins ri que d’autres fois, c’était tout de même nouveau et intéressant ! Enfin, c’est en appartement, pour la dense audience de Happy Few réunie par les drôles de dames du Concert au 5, que la soirée de clôture (barbelée) a livré trois rares créations : la poétique performance-installation résonnante de Mueros (Chris Farmer & Matthieu Vergez - première en France) précédant le toujours inattendu Henri Roger qui dirigeait ses Missiles domestiques depuis un ordinateur, dans l’environnement des prélude, interlude et postlude d’un Guy Reyes mutant, savant fou contrôlant avec une douceur relative son New Global Disorder.

Sans armes, sans haine et sans circulation monétaire, éternelle ode à la pauvreté s'invitant à la table des riches, ce festival Manké de temps de crise a donc réussi, une fois encore en 2011, à sauver le monde. Hors des frontières de l'UE, de l'OMC ou de l'ONU - que nul n’en doute ! - il poursuivra sa mission l’année prochaine.

Concerts + Ciné-concert + Performances
avec Marcel Bataillard, Frédérik Brandi, Kristof Everart, Jean-Baptiste Busonera, Fabien de Chavannes, David Christoffel, Giorgos Klountzos-Chrysidis, Christopher Farmer, Sandrine Martin, Yves Moreaux, Michelle Morel, Guy Reyes, Henri Roger, Jean-Wolfe Rosanis, Xavier Serrano, Olivier Thiry, Gilbert Trem, Matthieu C. Vergez, Fabienne Volto, AOI, Golem Dartha, Guignol's band, Mueros, Provoko al frakaso, René Clair, Joseph Green, Vladimir Poutine, Erik Alfred Leslie Satie + invités surprise

Pour une poignée de dollars

Jeudi 10 novembre, 19h30-21h - Entrée libre
Librairie Masséna > 55, Rue Gioffredo, Nice
Guignol's band, performance : "La... Culture"
Xavier Serrano, interventions : "Crash test"
Jean-Wolfe Rosanis, musique en direct : "Jingles"

Samedi 12 novembre, 14h30-18h30 - Entrée libre
Auditorium Albert Camus de la Bibliothèque Louis-Nucéra > 2, place Yves Klein, Nice
Vladimir Poutine & Guests, diffusion : "Welcome"
Jean-Baptiste Busonera & Fabienne Volto, récital : "Quatre mains pour Satie"
David Christoffel + René Clair, diffusion : "Paris qui dort"
Golem Dartha (Kristof Everart & Giorgos Klountzos-Chrysidis, vidéo d'Anne Pesce), musique+diffusion
Fabien de Chavannes & Michelle Morel, improvisation : "G20Q?"
AOI (Gilbert Trem, Sandrine Martin, Olivier Thiry, Yves Moreaux), concert : "Petit bal perdu"
Provoko al frakaso + Joseph Green, ciné-concert : "Le cerveau qui ne voulait pas mourir"

Samedi 19 novembre, 19h30-22h
Concert au 5, Nice
Mueros (Christopher Farmer & Matthieu C. Vergez), musique : "Résonnances"
Wasm (Guy Reyes), musique : "New Global Disorder"
Henri Roger, musique : "Tribute à Les Missiles