Si vous avez manqué :
0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Les Insupportables vous ont présenté le
FestivalManké 2008
Festival parallèle de musique contemporaine

"L'art dans la guerre"
21-22-23 novembre, Nice.


I - Spiritual Unity : 3 concerts "sur mesure"
Vendredi 21 novembre 2008 / 21h00
Le Volume, 6 rue Defly, Nice

Entrée 5€ + adhésion à l'association La Source 2€

Pour être aussi forte et pérenne, l'expression hautement naïve et spirituelle d'Albert Ayler a arpenté toutes les guerres, de la guerre de sécession à celle du Viêtnam en passant par la version germanopratine de la querelle des Anciens et des Modernes. L'hypertrophie émotionnelle de 14-18 est l'écrin idéal pour un hommage au "dernier créateur de l'histoire du jazz" (selon Nabe), en forme de concert au récit éclaté, depuis le bataillon américain d'Orléans jusqu'à la fuite finale dans l'East River, après une introduction tumultueuse et en prélude à une coda vénéneuse.

Hïgh Rïse Heroïn (25 mn)
> Joëlle Vinciarelli + invités : voix & instruments
Séquence improvisée ambiance fin de siècle ou début de soirée, selon l'humeur
Hymns : Hommage à Albert Ayler (75 mn)
> Marcel Bataillard, Frédérik Brandi, Kristof Everart : chant, batterie, trombone, kazoo, trompette, violon, trucs électroniques et en plastique, diffusions
Hymnes guerriers, chants populaires et improvisations, dans le style free jazz "new-New-Orleans" bien connu du Power trio (+ invité surprise)
1918-2008 : Du coton dans les oreilles (25 mn)
> Jean Wolfe Rosanis : violon électroacoustique solo et bande originale numérique
Performance sonore en hommage au sous-lieutenant Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire, auteur dans les tranchées de 1918 de carnets éponymes inachevés. Avec la participation de Judith Kaantor, plasticienne.


II - Naissance de l'avant-garde :
Concert/conférence panoramique

Samedi 22 novembre 2008 / 14h30
Auditorium Albert Camus de la Bibliothèque Louis-Nucéra,
1 avenue Saint Jean Baptiste, Nice

Entrée libre

Une évocation de la grande guerre à travers les échos de celle-ci dans la création artistique contemporaine. Après-midi complète déclinant le thème en trois séquences complémentaires : l'avant, avec l'insouciance grave, détachée et prophétique d'Érik Satie ; le temps du conflit lui-même, avec l'incarnation tragiquement réelle, au front, des incantations guerrières des Futuristes et l'étrange devenir des trouvailles des Cubistes ; l'après, avec une interprétation des conséquences de la guerre sur la démographie, la sociologie et l'art du chant dans l'île de Corse.

La guerre, hygiène du monde
> Une mise en son du Manifeste du futurisme, paru dans Le Figaro le 20 février 1909, lecture et création musicale par Guignol's band
Satie 1913, avant l'orage
> Concert Érik Satie : triptyques et miniatures de 1913, pièces surréalistes et enfantines - Pianiste : Fabienne Volto > Avec textes accompagnant les partitions et extraits de correspondances d'époque (sélection et lecture : Frédérik Brandi)
L'avant-garde, précipitation dans la grande guerre
> On les aura... / La revanche ?! Lecture de lettres de prisonniers de guerre (+ musique et images d'archive) par Jean-Luc Potherat et Bernard Bettenfeld
> Le camouflage, une invention cubiste (intervenant : Marcel Bataillard)
Corsica, l'île des veuves
> Conférence sur les monuments aux morts en Corse, implacables témoins, de village en village, des générations sacrifiées ; avec témoignage audio collecté à Carbunaccia, Haute-Corse (intervenant : Jean-Claude Sarpi) > Illustration musicale (chants d'exil) par le groupe I Burtuoni


III - Dans la nuit des braves
Performances en série
Dimanche 23 novembre 2008 / 17h30
Théâtre des Oiseaux, 5 rue Saint Vincent, Nice

Entrée 5€ - Réservations 04 93 80 21 93

Il y a dix ans, une série de courtes performances sur le thème de Independence Day in Hong-Kong avait durablement marqué les esprits. C'est une autre et tout aussi singulière occasion historique, la célébration du quatre-vingt-dixième anniversaire de l'armistice de 1918, qui provoque la réactivation de cette formule créative, provocante parfois, plaisante et attractive toujours. Événements saillants du conflit, personnages, objets, techniques, idées, c'est le grand livre de la der des ders qui est ainsi feuilleté, chapitre par chapitre, en privilégiant toujours la marge.

Guignol's band (Marcel Bataillard, Frédérik Brandi, Kristof Everart) : voix, instruments, diffusions, installations...
Programme sous toutes réserves :
> Elle a chaud... Publicité comparative
> Trancher dans l'art
> Chemin des Dames
> Avoir l'air (Apollinaire est maure)
> L'art de la tranchée
> "L'amiral cherche toujours une maison à louer"
> La Kulture (par temps d'orage)
> Aux armes (et en entier)


Consulter le > dossier de presse